manger plus de légumes

 

« Mangez 5 fruits et légumes par jour » Gna gna gna ! Vous avez tout essayé et vous n’y arrivez pas ? Ce maudit chiffre vous paraît tout simplement inatteignable ? Pas de panique, vous n’êtes pas le seul, loin de là ! Les blocages peuvent être nombreux avant de vous diriger vers une alimentation plus saine. Mon objectif aujourd’hui est de faire sauter ces quelques verrous psychologiques qui vous empêchent d’avancer !

J’espère qu’au fil de cet article, vous trouverez des phrases qui résonnent en vous tel un mantra. Tiens, d’ailleurs, voici votre premier job : je vous propose de choisir 3 astuces parmi celles que je vous propose ci-dessous et de les lire tous les jours pendant 1 semaine. Après cette période de temps, vous devriez commencer à avoir intégré l’information et vous adopterez vos nouvelles habitudes plus naturellement.

Assez parlé, entrons dans le vif du sujet !

 

 

Manger plus de légumes : mode d’emploi

 

Trouvez votre pourquoi

 

Inutile d’espérer un changement si vous n’y mettez pas du sens… Vous devez vous demander pourquoi c’est une bonne chose pour vous de manger plus de légumes. Ce n’est pas parce que le tout puissant PNNS (Plan National de Nutrition et Santé) a dit de manger 5 fruits et légumes par jour que vous allez vous convertir à cette nouvelle religion sans broncher.

L’important ce sont vos convictions intérieures ! Pourquoi décideriez-vous, aujourd’hui, de manger plus de légumes ? Avez-vous des problèmes de santé ? Souhaitez-vous perdre du poids ? Aimeriez-vous donner le bon exemple à vos enfants ? Avez-vous besoin d’une bonne détox ? Passez un pacte avec vous-même et dites-vous que vos efforts finiront par payer. Manger des légumes est une solution santé, quelle que soit la raison pour laquelle vous le faites.

 

 

Ce que la science en dit

 

Peu importe les études scientifiques réalisées à propos des légumes, les conclusions sont toujours favorables à leur consommation. Que ce soit pour réduire les risques de problèmes cardio-vasculaires et de cancer, avoir une belle peau ou échapper au diabète ou au cholestérol, les légumes sont toujours une solution gagnante. Le consensus est clair !

  • Les légumes contiennent des fibres, excellentes pour le transit et pour la satiété. Aussi surprenant que cela puisse paraître, vous aurez faim moins rapidement après un repas riche en légumes qu’après un plat de pâtes !
  • Les légumes sont riches en antioxydants, vitamines et minéraux. Ainsi, ils nous apportent de nombreuses molécules que notre corps n’est pas en mesure de produire seul et qui sont indispensables au bon fonctionnement de nos cellules.
  • Les légumes jouent un rôle « alcalinisant ». C’est-à-dire qu’ils rééquilibrent l’acidité de notre corps. Si vous êtes sujet aux crampes, douleurs articulaires, brûlures d’estomac et j’en passe, c’est peut-être le signe que vous avez une acidité trop élevée dans le corps. Cette acidité provient de la métabolisation des certains aliments, principalement les protéines animales : viandes, poissons et produits laitiers. Si on les consomme en excès, l’acidité s’installe et le corps subit de nombreuses inflammations. Manger des légumes vous aidera à faire redescendre cette acidité.
  • Et pour couronner le tout, les légumes sont pauvres en calories ! Bonne nouvelle ! On peut en manger à volonté sans prendre un gramme ! Haha ! Je vous vois faire la moue d’ici, vous qui n’en consommez pas beaucoup ! Ne vous inquiétez pas, je ne m’attends pas à ce que vous deveniez végane dès demain.

 

 

Quels légumes sont les meilleurs pour la santé ?

 

Quitte à vous mettre à manger des légumes, vous souhaitez peut-être savoir lesquels vont vous apporter le plus de bénéfices santé ? Ma réponse ne va peut-être pas vous plaire, car je n’ai pas de légume à vous recommander en particulier. Tous les légumes sont bons pour la santé pour une raison ou pour une autre ! Alors ne vous compliquez pas l’existence, mangez ceux que vous aimez !

Le seul conseil que je puisse vous donner, c’est de varier les couleurs. Plus il y a de couleur dans l’assiette, plus on diversifie les nutriments ingérés. Un jeu d’enfant !

 

légumes de toutes les couleurs santé arc-en-ciel dégradé

 

Privilégiez les légumes plutôt que les fruits. Bien que les fruits soient également excellents pour la santé, ils contiennent des sucres et leur pouvoir alcalinisant n’est pas aussi puissant que celui des légumes.

Enfin, je ne peux pas terminer ce paragraphe sans parler du bio… Outre ses bienfaits pour la planète, le bio est aussi un moyen de mettre moins de chimie dans nos assiettes. Si vous avez un budget limité, réservez le bio aux légumes que vous n’épluchez pas : salades, courgettes, tomates, concombres, poivrons, céleri… La pomme de terre fait également partie des légumes les plus traités pour empêcher la germination. Pour en savoir plus sur les produits à choisir bio, lisez les recommandations de Yuca.

 

 

Quelle quantité de légumes doit-on manger quotidiennement ?

 

Les recommandations officielles varient selon les pays : en France, on recommande 5 portions par jour, au Canada c’est plutôt 7 à 8 portions… Mais d’après moi, c’est sur la proportion qu’il faut s’attarder. Tout est une question de bon sens et d’équilibre !

Les nutritionnistes recommandent souvent de diviser son assiette en deux et de remplir au moins la moitié de légumes, puis de compléter avec les autres aliments. C’est un moyen très visuel de vous assurer qu’à chaque prise alimentaire votre apport en légumes est suffisant. Idem au petit déj’ et pour le goûter : adoptez la technique du “super moit-moit” avec les fruits aussi !

Maintenant que vous savez un peu mieux où vous mettez les pieds, nous pouvons passer au moment que vous attendez tous avec impatience… Mes trucs et astuces pour vous aider à manger plus de légumes au quotidien !

À moins que vous ne soyez un super héros, je doute que vous puissiez appliquer tous les conseils que je partage ici… C’est pourquoi je les ai organisés par catégories. Choisissez ceux qui vont vraiment faire la différence dans votre quotidien !

 

 

Je n’aime pas les légumes

 

1. Les légumes ont meilleur goût quand on a faim

 

Attendez d’avoir vraiment faim avant de manger les légumes car, aussi étrange que cela puisse paraître, les plats sont plus savoureux quand on a faim. Les recherches menées par l’Institut National des Sciences Physiologiques d’Okazaki (Japon) ont démontré que la faim donnait un goût plus sucré et moins amer aux aliments. Le combo parfait pour adoucir les légumes qui vous paraissent les plus austères !

 

 

2. Mélangez les légumes avec des saveurs que vous aimez

 

Une excellente méthode pour que le goût des légumes passe incognito, c’est d’y ajouter des épices… et du sel !!! (Cf. mon article sur “les secrets de chimiste pour utiliser le sel en cuisine“). Choisissez votre mélange chouchou et saupoudrez-le sur vos légumes. Petite astuce : pour une meilleure diffusion des saveurs, ajoutez les épices en début de cuisson et couplez-les avec un peu de matière grasse.

Vous pouvez également cuisiner vos légumes avec des aliments de caractère au goût très prononcé : anchois, chorizo, feta, moutarde… Vous pourrez ainsi espérer que le goût des légumes s’efface un peu dans la bataille !

 

 

3. Mangez les légumes sous d’autres formes

 

Vous n’êtes pas fan des légumes vapeur ? Je peux le comprendre ! Pourquoi ne pas tester d’autres façons de les consommer ?  Je vous recommande de commencer par les soupes dont vous pouvez facilement « twister » le goût avec un bon bouillon de poule, du fromage frais ou de l’huile d’olive. Les possibilités sont infinies !

 

manger des légumes mixés en soupe

 

Vous pouvez également faire des purées de légumes ou des sauces pour pâtes 100 % légumes. Les jus de légumes réalisés avec un extracteur sont également une idée lumineuse. Ils permettent de consommer une très grande quantité de légumes en un seul verre de jus ! À découvrir absolument !

 

 

4. Testez un nouveau légume chaque semaine

 

Quelle idée saugrenue pour quelqu’un qui n’aime pas les légumes ! Haha ! Mais non, vous ne rêvez pas, c’est bien à vous que je m’adresse ! En testant de nouveaux légumes, vous pourriez faire une vraie découverte gustative. Vous n’aimez pas les poireaux ? Soit ! Testez le cerfeuil tubéreux, peut-être que vous ne pourrez plus vous en passer… Mais pour le savoir, il faut goûter, il n’y a pas de secret !

Et même si vous avez trouvé la perle rare, continuez à varier les légumes pour ne pas vous lasser. Il en existe une telle variété que vous pourriez manger un légume différent chaque jour jusqu’à la fin du mois !

 

 

5. Choisissez des légumes qui ont « bien grandi »

 

Les légumes qui ont pris le temps de pousser, sont chargés de nutriments, mais aussi de saveurs. Ils sont souvent plus sucrés et plus charnus. La nature fait bien les choses quand on lui laisse le temps… Alors, tournez-vous vers les petits producteurs et les marchés bio pour dénicher de vrais bons produits. Vos papilles vous diront merci !

Consommer localement est aussi un gage de qualité. Cela permet de récolter les légumes à maturité et leur évite un trop long séjour en chambre froide. Un vrai massacre pour les saveurs ces frigos !!!

 

 

Je n’ai pas le réflexe de cuisiner des légumes

 

6. Abonnez-vous à un panier de producteur

 

Les paniers de producteurs (ou AMAP), vous livrent chaque semaine une sélection de légumes frais directement en provenance des champs près de chez vous. Avec des légumes qui arrivent sur le pas de votre porte régulièrement, difficile de ne pas y penser pour préparer vos repas !

 

Panier de producteur AMAP légumes en circuit court

 

Le petit truc en plus : c’est une vraie démarche sociale et environnementale !

 

 

7. Affichez la liste des légumes de saison sur votre frigo

 

C’est bête, mais le fait de pouvoir consulter facilement une liste de légumes de saison, peut vous donner de l’inspiration avant d’aller faire vos courses. Inscrivez les légumes en premier sur votre liste et ne quittez pas le supermarché avant d’avoir parcouru toutes les allées des fruits et légumes. Un petit exercice qui renforcera, de façon inconsciente, votre lien affectif avec les légumes.

Et puis une fois que vous en aurez plein le caddie, il faudra bien les cuisiner ! En avant ! Aux fourneaux Messieurs, Dames !

 

 

8. Gardez les légumes visibles

 

Un autre conseil en lien avec le précédent. Gardez vos légumes sous le coude pour souvent croiser leur route. Ne stockez pas les légumes à la cave ou dans le cellier que vous ne visitez jamais. Plus vous les verrez, plus vous serez tenté de les utiliser. Et c’est pareil pour les fruits. Ils sont tellement beaux dans la panière à fruit, bien en vue sur le comptoir de la cuisine !

 

 

9. Planifiez vos repas

 

Difficile de remettre en question des années de mauvaises habitudes… Les réflexes ont la vie dure ! Et ce n’est pas dans le rush des soirées de la semaine que vous allez prendre du recul sur vos pratiques. La bonne stratégie à adopter, c’est de réfléchir au calme à ce que vous allez manger toute la semaine. Vous pourrez ainsi choisir des recettes qui emploient plus de légumes que d’habitude. Si vous souhaitez découvrir toutes les bonnes raison de vous mettre à planifier vos repas, lisez mon article “Les 5 bonnes raisons de débuter avec le meal planning“.

 

 

J’ai besoin d’astuces pour augmenter ma ration journalière de légumes

 

10. Inspirez-vous des recettes végétariennes

 

Les végétariens sont très forts pour créer des recettes équilibrées à base de légumes ! Et mathématiquement, s’il n’y a pas de viande, ça laisse plus de place aux légumes.

Pensez également aux versions végétariennes de vos plats préférés. Il suffit parfois de remplacer la viande par des légumes (les champignons et les choux-fleurs remplacent très bien le doux goût de la viande). Lasagnes végétariennes, curry de légumes, chili sin carne, couscous 100 % légumes, burger sans steak haché… The sky is the limit !

 

 

11. Accompagnez tous vos repas de salade

 

La salade est un vrai passe-partout. Vous pouvez la préparer en entrée, en accompagnement de votre plat principal et même, pour ajouter un peu de fraîcheur, au moment du fromage. Il en existe une grande variété pour satisfaire tous les goûts. De l’endive à la laitue en passant par la roquette ou la mâche, vous trouverez forcément celle qui vous convient. C’est juste une nouvelle habitude à prendre, car ça ne demande vraiment pas beaucoup d’effort de préparation.

 

manger salade verte santé

 

 

12. Multipliez les occasions de manger des légumes

 

Avec un peu d’imagination, il est possible d’inviter les légumes dans vos assiettes à toute heure. La journée peut commencer par un petit déjeuner garni d’un avocat ou d’une bonne omelette aux champignons. Le déjeuner sur le pouce est le moment idéal pour les crudités. C’est l’heure de la journée à laquelle notre feu digestif nous permet de mieux les digérer. Pensez à emmener des repas maison pour votre pause-déjeuner, vous serez sûr d’y trouver plus de légumes qu’à la sandwicherie du quartier. En soirée, place à l’houmous et aux sticks de légumes pour l’apéro. Même pour le dessert, vous avez l’option du carrot cake ou du fondant au chocolat et à la courgette. Oui, oui, et c’est même délicieux si vous suivez la recette d’Edda du blog « Un déjeuner de soleil » !

 

 

13. Doublez les portions de légumes indiquées dans les recettes

 

Trop facile si vous savez faire des additions ! Haha ! Ça ne laisse pas d’excuses à beaucoup d’entre vous ! Toutes les recettes que vous avez l’habitude de cuisiner peuvent devenir plus saines en augmentant leur ratio de légumes. Prenez un risotto par exemple : on vous demande d’ajouter une poignée de légumes en fin de cuisson. Qu’à cela ne tienne, ajoutez-en deux et votre corps vous dira merci !

 

 

14. Ajoutez des légumes là où on ne les attend pas

 

Il y a de nombreux plats qui passent pour la bête noire des personnes qui font attention à leur alimentation. J’ai nommé les barbecues, la raclette, les pâtes et autres réjouissances… Mais pourquoi ne pas griller des légumes sur votre barbecue en même temps que la viande, proposer des brocolis et des carottes sur lesquels déposer votre fromage à raclette, faire un parmentier avec une purée de chou-fleur, une pizza qui déborde de légumes du soleil, des smoothies aux carottes, des omelettes aux poivrons, des lasagnes aux aubergines et à la sauce tomate… Je m’arrête là, je pense que vous avez compris le principe !

 

 

15. Ne placez pas les protéines au centre de vos menus

 

Traditionnellement, la cuisine française construit ses plats autours d’une pièce de viande autour de laquelle gravitent quelques accompagnements totalement secondaires. Il suffit de jeter un coup d’œil aux cartes des restaurants pour s’en rendre compte… Cela s’explique, car la viande et le poisson sont des ingrédients nobles que la cuisine s’est donnée pour mission de valoriser.

Mais les temps changent et il n’est aujourd’hui pas si anecdotique de proposer des plats sans viande. Je l’ai souvent fait dans mon food truck gastro et c’est tout juste si les clients le remarquaient… Alors, pourquoi ne pas choisir un légume comme pièce principale de votre plat puis broder autour ? En procédant de cette façon, vous êtes certain de lui offrir une place de choix à votre table !

 

 

16. Cultivez des légumes dans votre jardin

 

Mea culpa ! Ce conseil ne s’adresse pas à tout le monde, j’en ai bien conscience !

Pour ceux qui ont un jardin (et un peu de temps quand même !), faire pousser ses propres légumes est un privilège ! Avouez que découper les tomates de votre jardin pour le déjeuner ne se fait pas sans émotion. Ces belles tomates, que vous avez chouchoutées depuis des semaines, vous rendent enfin la monnaie de votre pièce avec un festival de saveurs en bouche !!! Pour les courgettes, c’est une autre histoire… Quand ça donne, ça donne ! Alors, vous vous lancez dans les conserves et les trocs avec le voisin pour être sûr de ne pas perdre le fruit de votre travail. Avoir un potager vous fait réellement prendre conscience de la valeur de ces petits trésors de la nature !

Psssst ! Et pour ceux qui vivent en appartement, il y a toujours la solution des légumes en pots. Moins sexy, mais tout aussi gratifiant !

 

 

Je ne sais pas les cuisiner les légumes

 

17. Achetez un livre de cuisine sur les légumes

 

Ben oui, c’est la base ! Haha ! Vous vous attendiez à mieux comme conseil ? Je ne vais pas vous mentir, j’ai appris presque tout ce que je sais dans les livres. Je les collectionne maladivement et recoupe les informations avant de passer en cuisine. C’est une grande source d’inspiration, mais aussi de connaissances techniques indispensables pour être confiant devant les fourneaux.

 

Pour les plus traditionnels

Afin de ne pas être accusée de non-assistance à personne en danger, je vais quand même vous partager mes livres favoris pour apprendre à cuisiner les légumes. Tout d’abord, la base de la base : Le grand livre Marabout de la cuisine facile des légumes. Un titre plus court, on ne connaît pas ! Il est vraiment super bien conçu avec tous les légumes classés par ordre alphabétique. Vous y trouverez pour chaque légume, comment les choisir, les conserver et les préparer, ainsi que quelques recettes faciles à suivre.

 

Pour les plus scientifiques

Et pour les plus scientifiques d’entre vous, je ne peux que conseiller l’exceptionnel Traité de Miamologie (le vert, « spécial légumes »), de Stéphane Lagorce, aux Éditions 180°C. Un incroyable voyage au cœur des légumes pour comprendre leur nature et leurs particularités. Passionnant ! Je n’ai pas touché de billet pour écrire ces mots, mais c’est mon super prof de science de l’aliment qui l’a écrit, alors j’avoue, il y a quand même une petite attache émotionnelle !

 

livres de cuisine légumes marabout miamologie

 

Ça me donne envie de me replonger dans ma bibliothèque tout ça !!!

 

 

18. Équipez-vous correctement

 

Pas de bon travail sans de bons outils… En cuisine, cet adage est plus que vérifié ! Impossible de progresser et de prendre du plaisir à préparer vos légumes, si chaque minute en cuisine est un combat. Voici la liste des indispensables pour cuisiner vos légumes :

  • Un couteau d’office bien aiguisé. Vous pouvez compléter la panoplie avec un grand couteau éminceur.
  • Un épluche-légumes à lame micro-dentée (type éplucheur à tomate). Super facile d’éplucher n’importe quel légume avec ça !
  • Une planche à découper en bois (privilégiez le bambou pour sa résistance). Pourquoi en bois ? Parce que ça glisse beaucoup moins que les planches en plastique ou en verre et que ça n’abîme pas la lame de vos couteaux.
  • Une batterie de cuisine avec revêtement anti-adhésif. Prenez soin de ne pas les rayer avec des ustensiles en métal ou le « gratte-gratte » de l’éponge et fini les oignons qui accrochent !
  • Optionnel : le robot multifonction pour découper, râper, mixer, mélanger… C’est un budget, mais ça donnera un vrai coup de boost à vos préparations !

 

 

19. Choisissez votre mode de cuisson préféré

 

Sans introduction, voici une liste des modes de préparation qui me viennent en tête pour cuisiner les légumes :

  • rôtis au four
  • en salade ou en carpaccio
  • cuits à l’eau
  • sautés au wok ou à la poêle
  • braisés dans un peu de jus
  • grillés au barbecue
  • en terrine ou en flan
  • mijotés en cocotte
  • frits dans l’huile
  • pannés puis dorés à la poêle ou au four
  • en purée
  • en samossa ou aumônière
  • cuits en cocotte-minute
  • en soupes et smoothies
  • râpés ou coupés en spaghettis de légumes
  • en gratin
  • cuits à la vapeur
  • en papillote
  • farcis
  • en jus à l’extracteur
  • en tartes ou en quiches

Ça en fait des possibilités ! Mon astuce, c’est de vous concentrer sur un mode de cuisson que vous aimez bien et de le tester plusieurs fois avec des légumes différents pour comprendre comment ils se comportent. Certains cuisent plus vite que d’autres, certains supportent mal l’acidité d’une vinaigrette…

Si je devais vous conseiller les modes de préparation les plus faciles pour commencer, je dirais :

  • La cuisson à l’eau en veillant à bien saler l’eau de cuisson et en évitant de cuire trop longtemps vos légumes (vérifiez qu’ils sont tendres mais pas ramollo avec le pointe d’un couteau).
  • Les salades, rien de plus simple, il n’y a pas de cuisson ! Attention à mettre la vinaigrette au dernier moment pour ne pas cuire vos crudités.
  • Les légumes rôtis au four. Un trait d’huile d’olive, du sel et quelques épices, mélangez bien, étalez le tout sur la plaque du four (pas la grille hein !) et enfournez 15 à 45 min à 180°C en fonction des légumes. Simplissime et délicieux !

 

 

 

Je n’ai pas le temps de cuisiner des légumes

 

20. Utilisez des légumes préparés

 

Alors, je préfère vous le dire tout de suite ! Débarrassez-vous de votre culpabilité ! Je ne connais personne avec un boulot à plein temps, une vie sociale et éventuellement des enfants, qui cuisine maison et à base de produits frais tous les jours… Ou alors, c’est que vous avez un secret et je veux le connaître tout de suite !!!

Il existe aujourd’hui une offre très variée de légumes prêts à l’emploi : légumes surgelés ou en conserve, salades en sachet, soupes en brique, betteraves sous vide, haricots éboutés, carottes râpées… Je suis d’accord avec vous, rien de très sexy dans tout ça (quoi que Picard sait y faire parfois !). Mais posez-vous la question suivante : « Est-il préférable pour ma santé de décongeler une poêlée de légumes ou de cuire vite fait 1 kg de pâtes ? » Vous avez la réponse ? Je vous laisse faire vos choix ! 😉

 

poelée de légumes surgelés variés

 

21. Choisissez les légumes les plus faciles à cuisiner

 

Certains légumes prennent plus de temps que d’autres à cuisiner. Si vous choisissez de préparer des petits pois frais pour le dîner, vous savez que vous allez passer un temps fou à les écosser. C’est vraiment un délice, mais bonjour le rapport temps / poids dans l’assiette !

Je vous conseille donc de privilégier les légumes qui ne nécessitent pas de :

  • découpe : tomates cerise, pommes de terre grenailles, cornichons…
  • épluchage : courgette, radis, champignons, fenouil, épinards…
  • cuisson : salade, concombre, radis, avocat, tomate…

 

 

22. Lavez et découpez les légumes directement en rentrant des courses

 

C’est LE conseil qui a tout changé dans ma façon de cuisiner. Mon chouchou, mon indispensable !!!

Le but ici est de faire en sorte que le soir venu, il soit aussi facile de préparer un plat plein de légumes qu’une casserole de pâtes. Si, si, c’est possible ! Le tout, c’est de prévoir un peu de temps au retour de vos courses pour en gagner tout au long de la semaine. Dorénavant, il n’y a pas un légume qui entre dans mon réfrigérateur sans avoir subi une première phase de préparation.

  • Je lave et sèche tous les légumes avant de les mettre au frigo y compris la salade (mais pas les champignons qui supportent mal le nettoyage).
  • Je les découpe en fonction de leur recette de destination : en cube pour les soupes, râpés pour les salades, en tranche pour les poêlées…
  • Je les conserve au frigo dans des boîtes hermétiques avec une feuille de papier absorbant au fond.
  • Je hache les oignons et les mets au congélateur.
  • Je fais quelques cuissons d’avance si j’ai le temps : soupes, compotes, poêlées de légumes…

Du coup, au moment de cuisiner, je me sers dans le frigo, je ne coupe rien, je jette mes légumes dans une poêle ou au four et ça cuit tranquille pendant que je vais faire autre chose ! (Dites-moi si vous souhaitez en savoir plus sur cette méthode, je pourrai vous faire un petit article dessus !)

C’est un conseil qui demande un peu d’organisation et d’anticipation au moment de faire les courses, je vous l’accorde ! Mais ça fait toute la différence pour les soirs de la semaine ! Tentez une ou deux fois et vous verrez si c’est fait pour vous…

 

 

23. Choisissez des options saines quand vous mangez à l’extérieur

 

Parfois vous serrez obligés de manger à l’extérieur. Occasions spéciales, pause-déjeuner sur le pouce, repas d’affaire… Dans ces moments-là, il est très facile de se laisser aller et de prendre le bon gros burger-frites qui vous fait de l’œil sur la carte… Si vous avez plus de volonté que moi et que vous arrivez à résister, voici pour vous quelques bonnes options pour faire vos choix.

  • À la boulangerie, optez pour une salade plutôt qu’un sandwich ou prenez au moins le sandwich avec des crudités…
  • Au restaurant, prenez une entrée plutôt qu’un dessert. En effet, les entrées sont souvent légères et riches en légumes.
  • Vous pouvez même demander si vous pouvez vous faire servir une entrée à la taille d’un plat principal… Qui ne demande rien n’a rien !
  • Enfin, pensez à troquer vos frites contre des légumes ou de la salade en guise d’accompagnement.

 

 

 

Bien, nous voilà au terme de cet article avec des idées plein la tête et un soupçon de motivation ! Pour terminer je vous livre mon petit mantra personnel qui me motive au quotidien pour bien manger. C’est une phrase de Gandhi qui dit : « Prends soin de ton corps pour que ton âme ait envie d’y rester. » Chaque jour, elle me rappelle l’immense chance que nous avons d’avoir des jambes pour marcher, des yeux pour voir, des poumons pour respirer. Il est de notre devoir à tous de préserver ce cadeau de la vie en adoptant une bonne hygiène de vie.

Sur ces pensées très philosophiques, je vous laisse à vos nouvelles résolutions. Avez-vous bien noté vos 3 astuces préférés ? Je serais d’ailleurs curieuse de savoir par où vous allez commencer ce long chemin vers une alimentation plus « green »… Laissez-moi un petit message en commentaire pour me dire où vous en êtes et je serai là pour vous soutenir ! See you !